Humeur cynique

Je suis d’humeur cynique donc aujourd’hui billet cynique.

Quand on fait comme moi, beaucoup de conseil chez beaucoup de clients on récolte toute une série de pépites. Je suis payé pour les écouter et, grand seigneur, je vous en fait cadeau 😉

“Notre phase d’intégration nous coûte presque aussi cher que la phase de développement. Nous avons donc décider d’établir après les développement une phase de pré-intégration avec une contractualisation rigide entre notre département R&D et notre département Intégration : retour à l’envoyeur sans explication si la qualité n’est pas là !”
Félicitations, votre phase d’intégration coûte maintenant plus cher que la phase de développement !

“Nous avons tout compris sur votre méthode Scrouuum. Franchement on aime bien, mais pas chez nous. On va juste garder une chose : un burn down individuel pour fliquer les développeurs.”
Individuel ? Fliquer ? Rappelez moi quand j’ai prononcé ces mots ?

“On n’a pas le temps de rédiger un cahier des charges. Vous pouvez le faire pour nous ?”
Seulement si c’est vous qui faites le développement !

“Dans les marchés publics, ce qui est important, c’est d’avoir toutes les fonctionnalités du cahier des charges à la fin. Peu importe si ça coûte quatre fois plus cher à la fin”
No comment…

“Comment pouvez-vous justifier l’intervention de plus de jours pour mettre en place votre méthode agile. Si elle est vraiment agile, 2 jours de formation doivent suffire !”
Autre option : acheter un livre 30 euros et s’y mettre tout seul.

Client à son prestataire : “La qualité n’est pas négociable !”
Prestataire à son client : “Elle sera donc minimale !”

“Nous aussi on fait de l’itératif ! On a découpé l’application en deux itérations de 8 mois.”
Je peux donc vous recontacter dans 14 mois pour la fin de la première itération ?

“Pourquoi une retrospective à chaque itération ? Il suffit de mettre les bonnes pratiques dès le début.”
Pourquoi ne pas tout développer la première itération ?

“Ne surtout pas donner nos tests au sous-traitant, ils écriraient seulement le code qui passe les tests”
Donnez leur plus de tests alors.

“Je vous dis ce que je veux dans un cahier des charges et je reviens contrôler dans 12 mois.”
Bonne idée. On vous livre le logiciel dans 12 mois et on revient 12 mois plus tard voir si vous avez réussi à vous en servir.

D’autres pépites ?